27/03/2018

L'importance du réseau social pour tous.

Les seniors sont plus heureux que les autres, voilà ce qui ressort de lenquête nationale du bonheur réalisée par l’université de Gent.

Non seulement leur charge mentale familiale est moindre, mais les personnes âgées se sentent moins seules que 50% des personnes de 25 à 50 ans.

Le réseau social * est important pour le bonheur de l’individu. Dire bonjour à un marchand, à un collègue ou à un voisin, c’est dire qu’on est là, exprimer qu’on est vivant, qu’on possède un nom et une identité. Une chaleur humaine, bénéfique à tous, se dégage quand l’échange est favorable.

Se socialiser permet d’aller mieux, quel que soit l’âge.

A notre époque de mobilité et d‘individualisme, un réseau social est un tissu à construire, à maintenir et à réinventer continuellement.

Avec l’âge, la réduction du nombre de contacts sociaux est inévitable: perte des collègues de travail, décès** des uns et des autres et déplacement des personnes. L’absence de mobilité, la perte de mémoire, la perte de l'ouïe compliquent les contacts sociaux. La solitude des personnes âgées, qui peuvent être complètement désocialisées, est indéniablement plus pénible à assumer.

Certaines personnes aussi se sentent seules alors qu’elles sont très entourées mais leurs exigences ou leur narcissisme les empêche de créer des vraies connexions, faute de partage. L’absence de compagnon fait que le temps personnel se dissocie de celui des visiteurs. La tendance à parler de soi et à ne plus écouter les autres qui n’apportent que perturbations dans ce mode de vie solitaire est fréquente.

Si certains se plaignent de devoir intégrer une maison de repos, d’autres résidents, comme Madeleine si réticente au début,  y revivent car ils retrouvent enfin un réseau social qu’ils ne pouvaient plus maintenir à domicile.

Entretenir de bonnes relations avec sa famille en s’impliquant dans la relation, en prenant d’initiative des nouvelles et en ne restant pas dans la position de celui «qui attend une visite due» est capital.

 Personnes.jpg

On passe une moitié de sa vie à attendre ceux qu'on aimera et l'autre moitié à quitter ceux qu'on aime. Victor Hugo. ( 1802-1885)

Actuellement, 43% des seniors de plus de 65 ans seraient inscrits sur les réseaux sociaux et tenteraient ainsi de rompre leur isolement pour développer d’autres formes de rencontres via internet. Les échanges virtuels sont parfois limités mais permettent aussi de se retrouver autour de centres d’intérêt.

La qualité des relations prime aussi sur leur quantité. Les seniors ou les aînés oublient parfois qu’ils doivent prendre le temps de cultiver leurs relations.

Partager avec d’autres est un facteur essentiel de santé.

 *L'expression réseau social désigne un agencement de liens entre des individus et/ou des organisations, constituant un groupement qui a un sens : la famille, les collègues, un groupe d'amis, une communauté, etc.

** Le décès d'un conjoint peur parfois diminuer le nombre de relations pour le conjoint survivant de 75% !!!

Les commentaires sont fermés.