02/01/2016

Balade lumineuse: Porte de Hal.

 bruxelles,plaisirs d'hiver 2015,porte de hal

Le long de la "petite ceinture", entre la place Louise et la gare du Midi se dresse la façade blanche de la porte de Hal qui se colorie énigmatiquement au gré des mappings choisis par les internautes, dans le cadre du parcours temporaire d’œuvres lumineuses.

La Porte de Hal est un témoin de la seconde enceinte médiévale de Bruxelles, les autres portes qui marquaient la limite de la ville ayant été détruites.

bruxelles,plaisirs d'hiver 2015,porte de hal

 

La mise sous projecteur de la Porte de Hal nous donne le prétexte d’une petite incursion dans l’histoire de Bruxelles.

 

  • La naissance de la ville de Bruxelles est fixée en 979 : Charles de Basse-Lotharingie installe le siège de son duché, dans ce territoire proche de la Senne, une rivière au bord de laquelle un port a été aménagé. Des petits quartiers y sont disséminés parmi les champs, prairies et marais (1) (souvent inondés jusqu’au voûtement de la Senne par Jules Anspach* en 1871).Grâce à l’activité du port de la Senne, Bruxelles grandit ainsi que le nombre d’habitants. Les comtes de Louvain bâtissent leur château sur une des collines de la ville et érigent la future cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule.
  •  Cette véritable ville qui prospère a besoin d’une enceinte pour la protéger. Une première enceinte est construite au 13ème siècle. La tour Noire (derrière l’église Sainte-Catherine) est un vestige de cette de cette première enceinte. La ville de Bruxelles devient vite à l’étroit dans ses murailles.
  •  En 1356, au lendemain de la bataille de Scheut qui fit le siège de Bruxelles dans le cadre de la guerre de successsion du Duché de Brabant, les autorités de la ville avec l’échevin Everard t'Serclaes (2), commencent la construction d’une seconde enceinte, puisque les premières fortifications de la ville n’ont pas empêché la prise de la ville. Cette seconde enceinte en briques et en pierres, terminée en 1381, a la forme d’un pentagone et double la surface de la ville. Longue de 8 kilomètres, elle est aussi plus haute. Des tours la renforcent et sept portes, hauts bâtiments traversés par un passage permettent l’entrer dans la ville et d’y payer les octrois (3). Chacune des portes reçoit un nom : porte de Namur, de Louvain, de Schaerbeek, de Laeken, de Flandre, d’Anderlecht et de Hal.
  • Comme l’art de la guerre s’affine vers d’autres techniques, la muraille bruxelloise perd son sens au niveau défensif: la démolition sera effectuée en 1782. Mais à cette époque, la porte de Hal est devenue une prison et sera sauvegardée.

    bruxelles,plaisirs d'hiver 2015,porte de hal

En 1860, la rénovation de la tour de Hal, épargnée jadis mais très isolée au milieu des nouveaux boulevards et son aménagement en musée sont décidés. La façade néogothique et la haute toiture sont dues à l’architecte Henry Beyaert et les travaux doublent le volume de l’édifice en sauvegardant à l’intérieur la beauté des salles médiévales.

Aujourd'hui, la porte de Hal reste un musée.

Les visiteurs peuvent y découvrir l'histoire du bâtiment, celle de la ville, de sa défense, des corporations, de son folklore et plusieurs chefs-d’œuvre parmi lesquels des colliers de guilde, l'armure de parade de l'archiduc Albert, son cheval naturalisé, le berceau dit « de Charles Quint ». Au sommet de la tour de la porte de Hal, les coursives offre un splendide panorama sur la ville de Bruxelles.

bruxelles,plaisirs d'hiver 2015,porte de hal

 

 

La projection de vidéomapping « Enter» réalisée  sur-mesure (4) met  en  lumière  la façade Nord de ce bâtiment historique  pour des créations originales. Intitulé « Enter», l’œuvre du studio D/Labs et realtime Art est une porte d’entrée vers un nouveau monde de lumière, vers une nouvelle ère de technologie

bruxelles,plaisirs d'hiver 2015,porte de hal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bruxelles,plaisirs d'hiver 2015,porte de hal

1.Beaucoup de linguistes y voient là, l’origine du nom de Bruxelles qui serait lié à ce cadre marécageux: Bruxelles signifierait«une habitation des marais» ou «un château des marais».

2.Bruxelles sera libérée le 25 août, sous l'impulsion d'un acte de bravoure mené par Éverard t'Serclaes. Plus tard, suite à une agression, le valeureux échevin Everard rend son dernier souffle dans la Maison de l’Etoile sur la Grand Place. Le monument à la mémoire de cet ardent défenseur de Bruxelles que fut t’Serclaes, si connu des habitants et des touristes de la Grand-Place de Bruxelles est placé depuis 1897 dans la galerie percée sous la Maison de l’Etoile.

3.Taxes pour l’importation des marchandises

4.En se connectant sur enter-mapping.com, chaque bruxellois peut créer pour la première fois son propre mapping et le voir projeté sur la Porte de Hal.

Les commentaires sont fermés.