17/11/2015

Les facettes de la robotisation dans l'assistance à la personne.(3)

Dans notre société vieillissante, de nombreuses personnes ont besoin d’assistance

  • pour leur maintien à domicile

À 94 ans, Lea ne pouvait plus vivre seule mais voulait quand même rester chez elle. «Une équipe financée par l'UE, a mis au point le système GiraffPlus. Il s'agit d'un robot qui assiste les personnes âgées à leur domicile, les met en relation avec leur famille, leurs amis et les professionnels de la santé, tandis que des dispositifs portatifs et des capteurs placés à divers endroits de la maison surveillent l’état de santé de ces personnes et leurs activités».

Certains pensent que cette surveillance des personnes âgées à domicile par des robots démontre une obsession démesurée de la sécurité et une angoisse non assumée de la mort dans notre société. Le risque est de créer un cadre de vie réduit pour ces personnes âgées.

  • pour trouver un compagnon et un support affectif

Le Japon a été un des premiers pays à chercher des solutions robotiques pour sa population vieillissante car près de 40% des personnes a 65 ans ou plus. Les robots sont déjà bien présents dans la vie quotidienne nipponne.

robot osaka.png

Robot devant un magasin d’Osaka - Japon

Introduit au Japon essentiellement dans des écoles et des hôpitaux, le robot thérapeutique Paro est un petit phoque en peluche qui réagit principalement aux caresses. Il sait tourner sa tête vers un bruit et est très expressif. La personne âgée lui dit bonjour et le caresse.

Utilisé dans un hôpital italien auprès de patients souffrants d’Alzheimer avancé, Paro a généré des effets positifs.

Les robots sociaux comme Paro ne permettent pas les liens spontanés comme il peut s’en créer avec un chat ou un chien fidèle mais Paro évite tout problème d’hygiène.

  • pour assurer leurs soins médicaux

Les robots «aide-soignant» assistent les professionnels de santé dans leurs tâches. Ces robots sont conçus pour offrir une aide, y compris soulever et aider des patients et résidents âgés qui ont du mal à marcher par eux-mêmes ou à tenir debout.

Et chez nous ? Dans une résidence pour personnes âgées d’Ostende, Zora, robot au look agréable et «très humanisé », remplace les aides-soignants à certains moments. «  Zora est face à son public. Le robot exécute les exercices de rééducation que les spectateurs doivent imiter… Il donne les numéros du bingo,…il lit le journal. Il parle et répond aux propos …il joue aux échecs ».*

Zora fait aussi son chemin dans les maisons de retraite en France notamment à Issy-les- Moulineaux dans la maison de retraite Lasserre.

Robots assistance.jpg

Dans la perspective du vieillissement accéléré de nos sociétés, le développement de robots dans le cadre de l'assistance est devenu un enjeu économique majeur. Les gestionnaires de maison de repos seront aussi intéressés  vu la rotation importante  de leur personnel et la difficulté de trouver des candidats motivés**. Travailler dans une maison de repos est un vrai défi humain auquel peu de candidats sont préparés. Le robot lui n'a ni état d'âme ni burnout...

Mais comment l’interaction peut-elle se nouer entre nous et les robots ? A suivre.

*Le Soir 20 décembre 2013, p.7

** L'Echo 12 /13 novembre 2015

Les commentaires sont fermés.