01/09/2015

Journées du Patrimoine 12 et 13 septembre 2015:Bernissart et la machine à feu (2)

En Angleterre dans la  région du Devon, les eaux dans les mines empêchaient aussi une bonne extraction. Avec son associé Savery, Newcomen développa en 1712 une machine appelée pompe à feu, machine à feu ou machine à vapeur (4). Newcomen conçut une machine à balancier constituée d’une grande poutre de bois se balançant autour d’un pivot central pour extraire par pompage l’eau des galeries de mines à l’aide de la vapeur d’eau, via un ensemble chaudière-cylindre-piston-balancier.

Dans  son livre sur l’Histoire de la découverte de la houille (5), Edourad Grar note qu’au début de l’exploitation  de la houille en France, pour tirer l’eau des galeries, il fallait avec une machine à molettes 20 hommes et 50 chevaux marchant jour et nuit. Quand la machine à vapeur Newcomen fut  installée, 2 hommes suffisaient et retiraient en deux jours les eaux d’une semaine.

À sa mort, Newcomen avait installé plus d’une centaine de ses machines. Des améliorations furent apportées par la suite par James Watt.

Bois-du-Luc s’équipe en 1779 d’une telle machine à feu qui  pompe l’eau depuis une profondeur de 112 mètres.

La Compagnie des Mines d’Anzin fondée en 1757 par le Duc Emmanuel et regroupant les sociétés charbonnières du Nord de la France acquiert aussi  des "machines à feu"  en Angleterre. En 1782, une machine à feu installée en forêt de Bonsecours est démontée et installée  à Bernissart dans un bâtiment édifié en moellons de grès de la région. Elle est capable d’exhaurer  50.000 litres d’eau/ heure.

bernissart,machi,ne à feu,charbonnage,newcomen

Bernissart et sa machine à feu restaurée

La conjoncture économique de l’époque fait que l’arrêt d’exploitation est tout de suite signifié à l’ingénieur responsable de la machine à feu de Bernissart, qui en est désolé.

bernissart,machi,ne à feu,charbonnage,newcomen

C’est cette spectaculaire machinerie, exceptionnel vestige restauré qui sera visible lors des journées du Patrimoine les 12 et 13 septembre 2015. Cet unique exemplaire en Europe continentale de progrès industriel permit de descendre de plus en plus dans les profondeurs des mines. Bien plus tard, après l'abandon de la machine à feu et son remplacement par d'autres techniques, les mineurs  découvrirent des iguanodons.(6)

La machine à feu de Bernissart est située:

Rue des Iguanodons 226 à 7320 Bernissart

 Visite guidée (1h30) le samedi et dimanche à 10h30 et 14h30

 Tél 069 59 05 60 ou 069 76 66 13

lucile.savignat@bernissart.be

 

4. le Journal des Mines note qu’il vaut mieux employer machine à vapeur que machine à feu : l’eau réduite en vapeur est le moteur de la machine et le feu n’est que la cause de son évaporation. Journal des Mines  numéro 1 mentionné dans l’ouvrage d’Edourad Grar mentionné ci-dessous  p. 216

5.  Histoire de la recherche, de la découverte et de l'exploitation de la houille dans le Hainaut français, dans la Flandre française et dans l'Artois : 1716-1791. Tome 2 / par ÉdouardGrar -A. Prignet (Valenciennes)-1847-1850 page 216

6. Au mois de mars 1878, dans la fosse Sainte-Barbe du Charbonnage de Bernissart, les mineurs perçaient  alors une galerie de recherche à 322 mètres de profondeur.

Les commentaires sont fermés.