09/10/2015

Mons 2015 et les centenaires dans l’objectif de Benedicte Thomas.

Max, Madeleine … et les autres comptent parmi les nombreux centenaires qui résident dans le grand Mons. Ces centenaires sont la mémoire vive et le lien entre passé et présent de la région.

Grâce à l’objectif de la photographe Bénédicte Thomas, ces centenaires ont été  associés à l’évènement culturel de Mons 2015. Leurs portraits en noir et blanc ont fait l’objet d’une exposition "100 ans en 2015"  à Mons qui vient de se terminer.

Comme le déclare Bénédicte Thomas qui aime le reportage humaniste: «mes photographies témoignent de moments de vie de personnes de ma région ».

Thomas.jpg

Tout en captant la particularité de leur exceptionnelle longévité, la photographe parvient à saisir, dans leurs regards, l’expérience de vie de ces grands seniors montois. Qualité rare de ce projet: ces portraits restent très respectueux des êtres.

Photographier des centenaires est un projet complexe à mettre en œuvre. «C’est délicat» comme le dit un des aînés, empreint du sentiment de sa finitude. D’autres contraintes limitent le travail du photographe: la vulnérabilité ou l’impossibilité de ces grands seniors à se déplacer aisément imposent souvent un contexte et une ambiance. Dans ce cadre imposé, le photographe doit essayer de traduire leur singularité, comme par exemple le très parlant portrait de Madeleine.

mains.jpg

L’exposition est finie mais sachez qu’un livre est en cours d’édition "100 ans en 2015".

Les commentaires sont fermés.